Chargé de clientèle média

Le responsable de clientèle assure le lien entre les médias et leurs clients, généralement des abonnés, qu’il importe de conquérir et de conserver.
En clair, c’est à lui qu’on s’adresse quand on a quelque chose à dire ou à reprocher à sa chaîne préférée et c’est lui qui vous chouchoute en retour : un client à garder coûte en effet dix fois moins cher qu’un client à séduire. Interlocuteur privilégié, sa responsabilité est double. D’abord être au service des clients : les écouter, les comprendre et surtout les connaître afin de satisfaire au mieux leurs besoins.
Ensuite assurer à sa société la fidélité des abonnés à l’aide d’opérations commerciales. Le responsable de clientèle travaille en général au département marketing où il décide et gère des actions visant à prospecter de nouveaux abonnés tout en optimisant la situation des actuels clients.
Son activité nécessite néanmoins beaucoup de communication (information en continue de l’actualité de l’entreprise auprès des clients, traitement des litiges...) et participe aussi à tous les projets et toutes les évolutions du média : de la technique aux programmes

“Mon challenge, c’est de trouver l’espace le plus approprié pour le client”

Mélanie Marie . Sportsyndicator

Mélanie travaille à Londres mais est chargée du marché français. Sa société, Sportsyndicator, créée en 2005 par un Finlandais est spécialisée dans la recherche d’annonceurs pour des sites Internet dédiés au sport. “Mon challenge, c’est de leur trouver l’espace le plus approprié” résume Mélanie. Elle passe pour cela une grande partie de son temps à prospecter sur le Net, à la recherche de nouveaux sites susceptibles d’attirer les annonceurs. L’autre partie est consacrée aux clients, ceux qui sont déjà dans le portefeuille et les nouveaux, à conquérir. “Il faut être force de proposition et proactif” explique t-elle. “Dernièrement je suis allée démarcher une marque de vélo. J’avais identifié un certain nombre de sites susceptibles de les intéresser. J’ai analysé avec eux leurs besoins, fait valoir ce qu’ils avaient à gagner en se rendant visible et j’ai fini par les convaincre en proposant une campagne adaptée à leurs moyens.” Attentive à ses clients, dotée d’un bon sens commercial et d’une bonne connaissance des médias, Mélanie fait valoir également son expérience à l’international et ses compétences en anglais. Des compétences qu’elle a eu la chance de développer à Sciencescom durant ses stages à Jacksonville aux Etats-Unis et à Londres où elle s’est momentanément posée.

L'école de la communication et des médias