Attaché de presse

L’attaché de presse de jadis a laissé aujourd’hui la place à un véritable conseiller en relations presse. En agence, en entreprise ou en Free lance, il ou plutôt elle -car la profession compte deux tiers de femmes- fait le lien entre deux univers radicalement différents : le monde de l’entreprise et celui des journalistes. Passionné par l’entreprise, la personnalité ou le service qu’il promeut ; son but : s’efforcer de convaincre les journalistes d’en faire écho dans leurs médias.

Utilise-t-il un discours à caractère publicitaire? Non ! Tout l’art de l’attaché de presse consiste en effet à transformer la communication en information : non seulement il doit informer le journaliste, mais encore et surtout savoir l’intéresser. Lecture attentive de la presse, rédaction d’un communiqué, organisation d’une conférence ou d’un voyage de presse, font partie de son quotidien. L’essentiel de son travail réside donc dans la mise en place de contacts avec les journalistes qu’il faut savoir habilement et méthodiquement informer et relancer... Reste enfin à assurer le suivi et la synthèse des articles effectivement parus dans la presse : Press-book et revue de presse sont alors au programme.

"Être le point d'entrée des journalistes"

Corinne Busson . Mairie d’Angers et Angers Métropole 

"Aujourd’hui, on parle davantage de “conseiller en relation presse“que d’attaché de presse”, précise d’emblée Corinne Busson. C’est que l’activité est devenue complexe en raison notamment des enjeux liés à la communication. Arrivée à la mairie d’Angers en 1999 à la suite d’une candidature spontanée, Corinne y a développé un service dont elle assume aujourd’hui la responsabilité en sus de celle d’Angers Métropole. “Mon rôle est double : je suis là pour vendre en amont l’image de ma collectivité à travers la presse. Et je dois en même temps répondre à la vingtaine de sollicitations quotidiennes émanant des médias.”

10 communiqués et une conférence de presse par jour, 2 dossiers de presse par semaine, c’est le lot quotidien d’un travail varié qui requiert à la fois réactivité et anticipation. “Ça demande une connaissance très solide de la structure, de ses projets et de toute son actualité. Je dois pouvoir rapidement donner l’info que les journalistes demandent ou les diriger vers les personnes concernées.” Interface entre les journalistes d’un côté et la collectivité de l’autre, la fonction très transversale exige de grandes qualités relationnelles et un sens de la diplomatie aigue.

L'école de la communication et des médias