Responsable promotion des ventes

Qui ne s’est jamais laissé tenter par la mention «cadeau surprise à l’intérieur du paquet» ? Concevoir ce type d’outil pour dynamiser les ventes en agences ou en entreprises, c’est, entre autres, la mission du responsable de promotion des ventes.

Il doit, en effet, imaginer des actions promotionnelles adaptées à chaque produit (éditions de brochures, publipostage, conférences de presse, packaging, merchandising...) et organiser des événements sur les points de vente. Il élabore de plus le budget «promotion des ventes» en fonction d’informations précises sur les prix, la concurrence et la clientèle. Le responsable de la promotion des ventes est aussi et surtout un homme de terrain, capable de guider des chefs de produit et de motiver une équipe de commerciaux, auprès desquels il joue un rôle de formateur et de conseil.

Rattaché, soit à la direction marketing, soit à la direction commerciale, c’est avant tout un spécialiste de la vente qui doit mettre en place des outils performants et fournir les informations nécessaires à la conception de produits adaptés au marché. Pour accéder à ce poste, une très bonne connaissance du comportement des consommateurs, des produits ou services, ainsi que des réseaux de distribution et des médias est indispensable.

"Il faut trouver de nouvelles idées tous les jours"

Karine Ourvouai – Homacomo

«J’essaie toujours de repérer dans les boutiques le moindre petit bidule marrant, original, et pas cher qui pourrait servir de support de promotion», confie Karine Ourvouai, chef de la promotion des ventes chez Homacomo, agence de conseil en communication à Paris. Elle exerce cette fonction avec un «grand sens de l’organisation, qualité première pour ce travail de fourmi». Ce qui la passionne dans ce travail «très polyvalent», c’est «la collaboration nécessaire et constante avec le directeur de clientèle, le chef de produit, les commerciaux et les équipes de création. Il faut être prêt à gérer un projet de bout en bout : analyse des besoins et du marché, création, élaboration du budget, relations avec les fournisseurs et distributeurs, etc...» «Trouver l’idée géniale, comme les aimants-départements français du Coq Gaulois, c’est toujours l’objectif : dans ce métier plus que dans tout autre, il faut surprendre pour séduire».

L'école de la communication et des médias